john cage

John Cage

La formation

En 1931, après son périple Européen, John Cage rentre aux États Unis. A Santa Monica (Los Angeles) il commence à gagner sa vie en donnant des petites
conférences sur l’art contemporain. En 1933, Cage décide de se concentrer sur la musique plutôt que sur la peinture. “Les gens qui écoutaient ma musique avaient de meilleures choses à dire de celle-ci que ceux qui voyaient ma peinture à propos de celle-là”, expliquera t-il plus tard.

La même année il envoie certaines de ses compositions à Henry Cowell; la réponse est une vague lettre dans laquelle Cowell suggère que Cage étudie avec Arnold Schoenberg mais en préalable, lui conseille de prendre quelques leçons préliminaires auprès d’Adolphe Weiss, un ancien élève de Schoenberg.

Suivant ce conseil John Cage part pour New-York où, pour survivre il devient “homme de ménage” au Brooklyn YWCA pendant qu’il suit les cours de Weiss à la New School.

Le régime de Cage à cette époque est très fatiguant: quatre heures de sommeil chaque nuit et quatre heures de composition par jour. Quelques mois plus tard Cage est suffisamment avancé en composition pour aborder l’enseignement de Schoenberg. Malheureusement il ne peut s’offrir les tarifs élevés du “maître”, aussi lorsqu’il en fait part à celui-ci, Schoenberg lui demanda s’il était prêt à dédier sa vie à la musique. A la réponse affirmative de Cage, Schoenberg lui offre gratuitement son enseignement. Les cours auront lieu à USC, UCLA et en privé.

Le compositeur viennois devient une énorme influence, un modèle de vie, en quelque sorte, pour Cage qui le vénère, littéralement.

John Cage: “Au bout de deux ans d’études, Schoenberg me dit un jour: “Pour écrire de la musique, vous devez avoir le sens de l’harmonie.” Je lui expliquai alors, que je n’avais aucun sens de l’harmonie. Il me répliqua que je rencontrerai toujours cet obstacle qui serait comme un mur infranchissable. Je lui répondis: “Dans ce cas je dévouerai ma vie à me cogner la tête contre ce mur.””

Plus tard, interrogé sur ses années d’enseignement aux États-Unis, Schoenberg dira qu’il n’avait aucun élève intéressant, “sauf un… John Cage. Mais il n’est pas compositeur, c’est un inventeur de génie…”

En 1935, John Cage rencontre l’artiste Xenia Andreyevna Kashevaroff. C’est un coup de foudre, ils se marient le 7 Juin 1935 dans le désert de Yuma en Arizona.

La danse contemporaine

Parmi les nombreux jobs de Cage, à l’époque, il y a celui d’accompagnateur des cours de danse à UCLA.

john cage

Mills College

En 1938 grâce à un ami étudiant, Lou Harrison, il commence à enseigner à Mills College. Il collabore, également avec la chorégraphe Marian van Tuyl.

Il part pour Seattle il travaille avec le chorégraphe Bonnie Bird au Cornish College of the Arts. Là il crée un ensemble de percussions avec lequel il part en tournée en sur la côte ouest.

Sa réputation se construit et prend particulièrement de l’ampleur avec l’invention du piano préparé, une de ses “inventions” majeures.

(A suivre…)

 

Jean-Michel Darrémont

 

Lien

John Cage Site Officiel

 

Bibliographie

“John Cage” de Jean-Yves Bosseur – éditions Minerve

“Silence” de John Cage éditions Denoël X-Trême

“Conversations avec John Cage” de Richard Kostelanetz

“Pour les oiseaux” de Daniel Charles; entretiens – éditions de L’Herne

 

 

John Cage & Merce Cunnigham: “Pond Way”

 

%d blogueurs aiment cette page :