pas harmoniques

Pas harmoniques fondamentaux

En harmonie traditionnelle, les pas harmoniques fondamentaux, dans les successions de fondamentales d’accords sont par ordre d’importance:

1- Les pas ascendants (de quarte ascendante, de tierce descendante, seconde descendante et seconde ascendante). Ils sont utilisables en toute circonstance mais il faut éviter qu’ils ne s’enchainent de manière mécanique et répétitive. Exemple: Do-Fa; Sib-Mib; Si-Mi; Do-Lam; Do-Lab; Do-Sib, Mi-Fa# mais aussi Do-Fam; Sib-Mibm; Do-Lab etc…

2- Les pas descendants (de quarte descendante et de tierce ascendante) surviendront, de préférence au cours d’une succession dont la somme des pas représente, finalement, une progression ascendante. Mais ça n’est pas strictement obligatoire. C’est l’oreille qui juge.

Exemples:

Pas harmoniques

 

 

Pour résumer et comme base de départ pour construire des progressions d’accords on pourra privilégier plutôt les pas ascendants mais en utilisant suffisamment, et au bon endroit, des pas descendants pour rompre l’aspect mécanique.

Il faut répéter, encore, que tout ça est très relatif. Que ce ne sont pas des règles strictes qu’il faut prendre au pied de la lettre.

Alors pourquoi les apprendre?

Parce que ça donne des idées.  Chaque règle, chaque processus nous installe dans un « mood » particulier.

Et puis, surtout, il faut s’en inspirer pour inventer ses propres règles. 💡  C’est comme ça qu’on arrive à rendre les choses un peu plus personnelles.

 

Bibliographie:

« Traité d’harmonie » d’Arnold Schoenberg ed. JCLatès

« Antitraité d’harmonie » d’Evelyne Andréani 10/18

 

(A suivre…)

 

Jean-Michel Darrémont

 

 

 

 

Show Buttons
Hide Buttons
%d blogueurs aiment cette page :