gainsbourg

Gainsbourg – Chopin

En 1969 Serge Gainsbourg adapte le Prélude n°4 de Chopin et en fait une chanson chantée par sa nouvelle muse: Jane Birkin.

Qu’est-ce qu’elle était belle et qu’est-ce qu’elle chantait bien.

Une merveille pop sixties: Jane B.

Signalement
Yeux bleus
Cheveux châtains
Jane B.
Anglaise
De sexe féminin
Âge : entre vingt et vingt et un
Apprend le dessin
Domiciliée chez ses parents

Yeux bleus
Cheveux châtains
Jane B.
Teint pâle, le nez aquilin
Portée disparue ce matin
À cinq heures moins vingt

Yeux bleus
Cheveux châtains
Jane B.
Tu dors au bord du chemin
Le couteau de ton assassin
Au creux de tes reins

 

 

 

 

L’original interprété par Géza Anda

 

Parmi les grandes interprétations, citons entre autres celles, historiques d’Alfred Cortot (1926, 1933/4, 1942, 1955), ainsi que Martha Argerich (en 1975) etMaurizio Pollini (en 1990) pour Deutsche Grammophon. Citons encore Arthur Rubinstein (1946), Claudio Arrau (1950, 1960, 1973) , Vlado Perlemuter (1972),Nikita Magaloff (1975) ou plus récemment Grigory Sokolov (1990), Evgeny Kissin (1999), Rafal Blechacz (2007) ou Alexandre Tharaud (2008).

 

Jean-Michel Darrémont Site Officiel

 

Show Buttons
Hide Buttons
%d blogueurs aiment cette page :