accords enrichis

Accords enrichis à la guitare: neuvième, onzième et treizième

Dans ce cinquième et avant-dernier article sur les accords à la guitare nous aborderons l’enrichissement des accords à partir de ceux que nous avons déjà vus. Aujourd’hui: septième de dominante et septième majeure.

On combinera ces enrichissements (9ème, 11ème et 13ème), on analysera le résultat pour élargir notre horizon harmonique.

On verra également la question des accords suspendus, quarte et seconde suspendues (sus4 et sus2).

On analysera tous ces accords pour s’apercevoir que les mêmes objets peuvent avoir plusieurs noms et enfin, on définira dans quels cas ces extensions, ces enrichissements d’accords seront justes, diminués ou augmentés.

Un peu de théorie

Je vous renvoie à mes deux précédents articles sur la formation des accords ici et  en ce qui concerne les notions de base et la notation.

Les enrichissements d’accords sont au nombre de trois: la neuvième, la onzième et la treizième.

Ces appellations désignent l’intervalle de la note(de l’enrichissement) avec la fondamentale de l’accord. Ils correspondent respectivement à la seconde, la quarte et la sixte(en Do: Ré, Fa, La) transposés d’une octave vers le haut.

Le moyen mnémotechnique pour s’en souvenir est de soustraire sept pour trouver l’intervalle à l’intérieur de l’octave: 9-7=2, la seconde; 11-7=4, la quarte et 13-7=6, la sixte. Mais très rapidement ça devient automatique.

Accord de neuvième sur 7ème majeure

accords

Un accord de neuvième est un accord de septième avec une neuvième: en Do la neuvième est Ré soit une octave plus un ton au dessus de la fondamentale Do.

On voit très bien que, dans la version fondamentale de cet accord, il s’agit de sélectionner une note sur deux d’une gamme donnée jusqu’à un total de cinq notes. A savoir, à partir de Do la fondamentale: DO – ré – MI – fa – SOL – la – SI – do – . Nous sommes donc en Do majeur (aucune altération à la clef) et l’accord ainsi constitué est un accord de 7ème Majeure avec une 9ème juste. On le note Do Maj7 9 ou Do7Maj9 ou Do ∆ 9 ou encore avec C au lieu de Do (notation anglo-saxonne).

Reste à savoir dans quelles gammes seront prises ces cinq notes.

Accord de septième de dominante et neuvième

accords

Do 7 9 ; C 7 9

Ici nous aurons un accord de septième de dominante (7ème mineure: Sib) avec une neuvième juste.

La gamme sera donc celle de Fa (Sib à la clé) et l’accord sera celui de dominante soit une note sur deux à partir du Vème degré(Do): DO – ré – MI – fa – SOL – la – SIb – do –

Compliquons un peu les choses, mais pas trop tout de même…

Les deux accords précédents sont l’expression de la gamme mineure soit le cinquième degré (qu’on note en chiffres romains dès qu’il s’agit d’un degré de la gamme: V) de Fa mineur. Fa mineur est le relatif de Lab majeur. Il y a donc quatre bémols à la clef, Sib, Mib, Lab et Réb moins un , le Mib qui est haussé d’un ton pour devenir Mi bécarre.

Tonalité et gamme de Fa mineur harmonique

 

Exercice: je vous suggère de construire les accords des autres degrés en vous servant uniquement des notes de Fa mineur harmonique et d’écrire le type au-dessous de chaque accord.

Remarque: Si les quelques lignes précédentes vous semblent obscures, il est indispensable d’acquérir ce qui constitue les bases de la théorie de la musique, à savoir l’ordre des dièses et des bémols à la clef et la constitution des gammes majeures et mineures. C’est pas si compliqué que ça, c’est l’affaire de quelques semaines et c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Vous trouverez des liens à la fin sur ce sujet.

Revenons à nos deux accords de neuvième: le premier est un accord de 7ème avec neuvième diminuée(Réb) et le second avec neuvième augmentée (Ré#). Il sont tous les deux situés sur le degré V de Fa mineur est c’est pour cela que leur neuvième est altérée: DO – réb – MI – fa – SOL – lab – SIb – do – RÉb.

Dans ce schéma, où figure un Mi et pas un Mib ni un Ré#, pourquoi l’accord avec neuvième augmentée est-il jouable sur Fa mineur? Tout simplement parce qu’il y a deux gammes mineures (pour simplifier): la gamme mineure harmonique, qui sert à faire les accords et la gamme mélodique qui, comme son nom l’indique, sert à faire les lignes mélodiques. La première possède, comme nous l’avons vu, un Mi bécarre et la seconde un Mib (donc un Ré#).

Do9

Gamme de Fa mineur mélodique avec Mib

Ce qui montre qu’à la fois la neuvième diminuée et la neuvième augmentée sont valables sur un accord de septième de dominante (Vème degré) d’une tonalité mineure.

Règle absolue: si l’on veut enrichir un accord de septième de dominante (Vème degré) dans un morceau en tonalité mineure il faudra utiliser une neuvième, soit diminuée, soit augmentée, mais jamais juste.

Autre utilisation de l’accord de septième avec neuvième augmentée: le blues. Dans une grille de blues on peut rajouter une neuvième augmentée à tous les accords de septième. Ça sonne très « blues ». Jimmy Hendrix, comme tant d’autres, l’a beaucoup fait.

Accord de septième majeure et onzième

accords enrichis

On s’aperçoit ici que la onzième est augmentée (Fa#).

Règle absolue: Sur un accord majeur (7ème majeure ou 7ème de dominante), la onzième sera toujours augmentée (#).

Explication: Cette règle est, dans la théorie, expliqué par la série harmonique, qui est comme chacun sait la constitution de base de tout son  périodique musical.

fondamentale

Série harmonique

On voit bien, ici, que sur une fondamentale Do, la onzième, Fa, est dièse.

J’ai dit plus haut que cette explication est théorique: en effet la onzième présente dans la série harmonique se situe exactement à mi-chemin entre le Fa et le Fa# soit à distance d’un quart de ton des deux. Le choix de la onzième augmentée est donc autant « culturel » que « naturel ». En effet si on joue un accord majeur avec une neuvième juste ça sonne très dissonant à nos oreilles alors que la onzième augmentée, dièse, sera beaucoup plus agréable…

La onzième augmentée nous ouvre une porte vers la musique « modale » car elle ne fait pas partie de la gamme (ni majeure, ni mineure) mais du mode Lydien (7ème Majeure #11) voire du « mode exotique » qu’on appelle Lydien b7 (7ème de dominante #11).

Accord de septième de dominante et onzième

accords enrichis

Do7 9 #11

Même principe et même règle sur un accord de dominante (avec 7ème mineure), la onzième est augmentée.

Accord de septième majeure et treizième

Do Maj7 #11 13

Sur l’accord de septième majeure, la treizième est, en général, majeure, ici La.

Accord de septième de dominante et treizième

Comme pour les accords enrichis de neuvième on va faire une distinction entre tonalité majeure et mineure.

Sur un accord de 7ème de dominante en mode majeur la neuvième sera juste(Ré) et la treizième majeure(La).

En mode mineur, la neuvième sera, comme nous avons vu plus haut, soit diminuée(Réb), soit augmentée(Ré#) et la treizième sera mineure (Lab).

Règle absolue: En tonalité mineure la treizième de l’accord de dominante (Vème degré) sera mineure (Lab). 

accords enrichis

Do 7 b9 #11 b13 en Fa mineur

Avec la treizième nous obtenons le maximum dans le domaine des accords enrichis. En effet au delà, on retombe sur Do et le cycle recommence. Pas de nouvelles notes. Bien sûr nous pouvons trouver d’autres systèmes d’enrichissement d’accords mais nous n’en parlerons pas ici, nous resterons dans le système tonal.

Après cette longue mais nécessaire parenthèse théorique, revenons à notre sujet: l’application des accords enrichis à la guitare.

Les accords enrichis à la guitare

Nous allons ajouter les enrichissements aux accords de septième de dominante et septième majeure que nous avons vus précédemment.

 

Accord de septième de dominante avec neuvième

En partant de la gamme d’accords de septième de dominante vus dans le premier article de la série, nous montons la fondamentale des accords d’un ton, c’est-à-dire deux cases. Do devient Ré.

accords enrichis

Do7 9

 

Comme toujours, certains accords sont un peu difficiles, d’autres tombent très bien sous les doigts et sonnent si bien que ça en paraît magique. Je vous laisse trouver lesquels.

Il est temps d’aborder un sujet qui saute aux yeux, et aux oreilles, dans ces premiers accords enrichis: nous avons construit des accords de neuvième, donc des accords de cinq sons sur quatre notes, c’est à dire que nous avons supprimé la fondamentale pour en faire une neuvième. Est-ce bien ou est-ce mal… docteur?

Il se trouve que supprimer la fondamentale d’un accord peut lui donner une sonorité un peu inhabituelle, c’est à dire qu’un Do7 9 sans sa fondamentale (Do) ne sonnera plus tout à fait comme un Do7. La première solution est, bien sûr, de s’adjoindre les services d’un bassiste, c’est en premier lieu la fonction d’un bassiste: assurer la cohérence harmonique. On pourra également, si l’on est seul, jouer ces accords tels quels, ils ne sonneront pas faux, juste un peu différents, on pourra alors parler de substitution d’accords. Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet, il s’agit là vraiment de notions d’harmonie. Et comme toujours, c’est l’oreille qui est juge.

Accord de septième de dominante avec onzième augmentée

accords enrichis

Toujours le même principe: on modifie une des quatre notes de l’accord de base. Pour obtenir la onzième on baisse la quinte. Ici on la baisse d’un demi-ton c’est-à-dire une case. Notre accord sera donc, cette fois, privé de quinte.

Remarque: des raisons techniques m’empêchent d’écrire des diagrammes d’accords avec deux barrés(1&2 ou 1&3), ils sont pourtant très recommandés dans certains de ces accords comme dans plusieurs de ceux des articles précédents. Je ne peux que rappeler la valeur relative des doigtés que je mentionne ici. Selon votre morphologie ou vos préférences vous êtes libres d’en utiliser d’autres. Le but est que ça soit le plus facile possible. C’est la musique qui compte, pas la difficulté technique.

On peut, bien sûr, combiner les enrichissements comme, par exemple, neuvième et onzième augmentée. Vous connaissez le principe, à vous de jouer.

Accord de septième de dominante avec treizième

accords enrichis

 

Pour obtenir la treizième, cette fois, on monte la quinte d’un ton (deux cases). Là encore et même plus que jamais, certaines positions sont difficiles voire très difficiles. On remarque généralement que c’est le cas des renversements contenant un intervalle de seconde. On peut donc, comme alternative, baisser la 7ème mineure d’un demi ton(une case) ce qui produit un accord de 6ème tout à fait compatible avec m7 13. Le plus important est de comprendre le mécanisme et de garder les renversements qui tombent bien sous les doigts.

 

Accord de septième majeure avec enrichissements

Pas besoin, je pense, d’afficher de nouveaux diagrammes le principe reste le même pour tous les accords de base.

Il faut surtout bien travailler et connaître les quatre accords qui servent de matrice et que nous avons vus précédemment:

  • Accords de septième de dominante et de septième Majeure
  • Accords mineur septième et de sixième

Sans oublier la position large.

A partir de là on peut enrichir  les accords selon les principes que nous avons vus ci-dessus: neuvième=fondamentale haussée; onzième=quinte baissée; treizième=quinte haussée.

On peut, et c’est même souhaitable, combiner les enrichissements comme, par exemple, neuvième et onzième, neuvième et treizième. On comprendra qu’il sera plus difficile de combiner onzième et treizième car ils utilisent tous deux la quinte de l’accord. Une solution serait de baisser la septième mais on obtiendra, alors, un accord de sixième, ce qui est un peu différent. La combinaison des superstructures, autre nom pour les enrichissements (on dit aussi les « tensions »), conduit souvent à des accords et des sonorités très intéressants.

Règle: pour enrichir les accords de quatre sons, on pourra modifier la fondamentale, la quinte et très éventuellement la septième, mais jamais la tierce qui reste le « marqueur » de l’accord.

Dans le prochain article nous verrons l’enrichissement des accords mineur septième et les accords dits « suspendus ».

(A suivre…)

Jean-Michel Darrémont

Un autre façon de jouer des accords de neuvième: « Message in a bottle » Police


 

Liens

L’armure ou l’ordre des dièses et des bémols

Déterminer la tonalité d’un morceau de musique

Tous les accords et s’en souvenir toujours – 1

Tous les accords et s’en souvenir toujours – 2

Tous les accords et s’en souvenir toujours – 3

Tous les accords et s’en souvenir toujours – 4

Accords: de quoi ils sont faits, comment on les note – 1

Accords: de quoi ils sont faits, comment on les note – 2

Show Buttons
Hide Buttons
%d blogueurs aiment cette page :